Newsletter spirituelle n°10

8 décembre 2020 – Immaculée Conception : Texte de méditation, effort du jour et intentions de prière

1° Texte de méditation :

10ème jour : aujourd’hui, nous fêtons la grande fête de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie. Nous commençons avec une belle prière de l’apôtre de l’Immaculée, le P. Maximilien Kolbe (1894-1941), franciscain conventuel polonais, immense apôtre dans son pays et au Japon, qui mourut à Auschwitz, volontaire pour le bunker de la faim. Et un très beau texte de s. André de Crête (660-740), évêque byzantin, qui chante en termes élevés l’élévation du sanctuaire où le Créateur va demeurer, à savoir la Vierge Marie.

La prière du jour – S. Maximilien Kolbe

Ô Immaculée, Reine du Ciel et de la terre, je ne me sens pas digne de m’approcher de Vous, de me prosterner devant Vous la face contre terre, mais puisque je Vous aime tant, j’ose Vous supplier d’avoir la bonté de bien vouloir me dire qui Vous êtes. Je désire, en effet, Vous connaître toujours davantage, sans limites, et Vous aimer de façon toujours plus ardente, avec une ferveur sans bornes. Je voudrais pouvoir ensuite révéler à d’autres âmes qui Vous êtes, afin que, de plus en plus nombreuses, ces âmes Vous connaissent toujours plus parfaitement et vous aiment plus ardemment, jusqu’à ce que Vous deveniez la Reine de tous les cœurs. Quand donc les habitants de la terre Vous reconnaîtront-ils tous pour leur Mère et le Père céleste pour leur Père, quand donc ainsi se sentiront-ils finalement tous frères ?

Le texte spirituel du jour – Saint André de Crête, La joie entre dans le monde

Le Christ est l’achèvement de la Loi ; car il nous éloigne de la terre, du fait même qu’il nous élève vers l’Esprit. Cet accomplissement consiste en ce que le législateur, après avoir tout déterminé, a rapporté la lettre à l’esprit, en récapitulant toutes choses en lui, en vivant d’une loi qui est la grâce. Après avoir réduit la loi en servitude, il y a joint harmonieusement la grâce. Il n’a pas mélangé ni confondu les propriétés de l’une avec celles de l’autre ; mais, d’une façon divine, il a changé ce qu’il pouvait y avoir dans la loi de pénible, de servile et de tyrannique, en ce qui est léger et libre dans la grâce. Ainsi nous ne vivons plus sous l’esclavage des éléments du monde, comme dit l’Apôtre, nous ne sommes plus asservis au joug de la lettre de la loi.

En effet, c’est en cela que consiste l’essentiel des bienfaits du Christ ; c’est là que le mystère se manifeste, que la nature est renouvelée : Dieu s’est fait homme et l’homme assumé est divinisé. Il a donc fallu que la splendide et très manifeste habitation de Dieu parmi les hommes fût précédée par une introduction à la joie, d’où découlerait pour nous le don magnifique du salut. Tel est l’objet de la fête que nous célébrons : la naissance de la Mère de Dieu inaugure le mystère qui a pour conclusion et pour terme l’union du Verbe avec la chair. C’est maintenant que la Vierge vient de naître, qu’elle est allaitée, qu’elle se forme, qu’elle se prépare à être la mère du Roi universel de tous les siècles.

C’est alors que nous recevons du Verbe un double bienfait : il nous conduit à la Vérité, et il nous détache de la vie d’esclavage sous la lettre de la loi. De quelle manière, par quelle voie ? Sans aucun doute, parce que l’ombre s’éloigne à l’avènement de la lumière, parce que la grâce substitue la liberté à la lettre. La fête que nous célébrons se trouve à cette frontière, car elle fait se rejoindre la vérité avec les images qui la préfiguraient, puisqu’elle substitue le nouveau à l’ancien.

Que toute la création chante et danse, qu’elle contribue de son mieux à la joie de ce jour. Que le ciel et la terre forment aujourd’hui une seule assemblée. Que tout ce qui est dans le monde et au-dessus du monde s’unisse dans le même concert de fête. Aujourd’hui, en effet, s’élève le sanctuaire créé où résidera le Créateur de l’univers ; et une créature, par cette disposition toute nouvelle, est préparée pour offrir au Créateur une demeure sacrée.

Pour aller + loin : la vidéo du jour – L’Immaculée Coneption et Lourdes (2 minutes 30)

2° Effort du jour : honorer notre Mère du Ciel particulièrement aujourd’hui (honorer son image, allumer des bougies, réciter des prières mariales…)

3° Intentions de prière pour les mystères douloureux du chapelet :

  • 1ère dizaine : pour les personnes gravement affectées par la crise sanitaire et économique actuelle
  • 2ème dizaine : pour que la Vierge Marie nous aide à être purs
  • 3ème dizaine : pour ne pas nous considérer meilleurs ou pires que nous sommes, c’est-à-dire être humbles
  • 4ème dizaine : pour que la douceur de Marie console les affligés
  • 5ème dizaine : pour les personnes qui vont terminer leur séjour terrestre aujourd’hui, et entrer dans l’éternité

 

Rappel : La Fraternité Saint-Pierre vous propose cette année de participer à un grand parcours de l’Avent en famille pour mieux vivre ce temps liturgique en répondant à une énigme par jour. Cela a commencé le premier dimanche de l’Avent mais vous pouvez le rejoindre en cours de route (rendez-vous ICI).

Et maintenant, au travail !

« Je vous salue, pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes. » Lc 1, 28.

Partagez cette publication !

Les commentaires sont soumis à une modération. En savoir plus

FSSP Nantes

Inscrivez-vous sur notre annuaire !

Rejoignez les 328 autres abonné·es qui recoivent notre newsletter...

© 2020 Tous droits réservés | Conception : FSSP Nantes | Consulter les mentions légales

Allumer une bougie

Les abbés de la Fraternité vous propose d’allumer une bougie à votre place pour votre intention de prière. Choisissez le format de la bougie à allumer puis effectuez votre paiement. Votre intention sera ensuite envoyée à la Fraternité.

3 tailles de bougies sont disponibles, choisissez celle qui vous convient en cliquant sur les bougies ci-dessous. Le don est effectué en ligne via PayPal.
Vous pourrez écrire votre intention de prière dans le champ « Remarque » du formulaire de paiement.

Petite : 2 €

Moyenne : 5 €

Grande : 7 €

Vous souhaitez plutôt offrir une messe ? Rendez-vous sur la page dédiée !