Newsletter spirituelle n°24

22 décembre 2020 – Mardi de la quatrième semaine de l’Avent : Texte de méditation, effort du jour et intentions de prière

1° Texte de méditation :

24ème jour : aujourd’hui l’apophtegme nous montre abba Macaire face aux réalités du jugement et de l’éternité. Saint Jean Chrysostome (344-407), le grand évêque de Constantinople, médite admirablement sur la naissance du Christ en relation à Dieu Trinité, à ses deux natures divine et humaine, et à sa génération miraculeuse. Un texte d’une grande beauté.

L’apophtegme du jour – Jugement

L’abbé Macaire a dit : « Marchant un jour dans le désert, je trouvai une tête de mort, gisant sur le sol. Comme je la remuais avec mon bâton de palmier, la tête me parla. Je lui dis: « Toi, qui es ­tu ? » La tête me répondit: «J’étais grand prêtre des idoles et des païens demeurant en ce lieu ; mais toi, tu es Macaire, le porteur de l’Esprit. Quelle que soit l’heure où tu es ému de pitié pour ceux qui sont dans le châtiment et où tu pries pour eux, ils sont un peu soulagés. » Le vieillard lui dit : « Quel est le soulagement et quel est le châtiment ? » La tête lui dit : « Autant le ciel est éloigné de la terre (Is 55,9), autant il y a le feu au­ dessous de nous, nous­ mêmes nous trouvant dans le feu, des pieds jusqu’à la tête. Et nul ne peut en voir un autre face à face, mais la face de chacun est collée au dos d’un autre. Lors donc que tu pries pour nous, chacun peut voir un peu la face de l’autre. Tel est le soulagement. » Et le vieillard dit en pleurant : « Malheur au jour où l’homme est né ! » Le vieillard lui dit : « Y a ­t’­il un autre supplice pire que celui ­là ? » La tête lui dit : « Il y a un supplice plus grand en dessous de nous. » Le vieillard lui dit : « Et qui sont ceux qui s’y trouvent ? » La tête lui dit : « Nous qui n’avons pas connu Dieu, nous bénéficions d’un peu de pitié ; mais ceux qui ont connu Dieu et l’ont renié, sont au­ dessous de nous. » Alors le vieillard, prenant la tête, l’enterra. 

Le texte spirituel du jour – Saint Jean Chrysostome

Aujourd’hui, celui qui est né du Père d’une manière ineffable est né de la Vierge, pour l’amour de moi, d’une manière inexplicable et merveilleuse. II est né du Père, avant les siècles, conformément aux lois de sa nature et Celui qui l’a engendré le sait ; aujourd’hui, il est né en dehors des lois de la nature et la grâce de l’Esprit-Saint en est témoin. Sa génération céleste est légitime et la génération terrestre ne l’est pas moins ; il est vraiment le Dieu engendré de Dieu, il est vraiment homme né d’une vierge. Dans le ciel, il est le seul Fils unique d’un seul ; sur la terre, il est le seul Fils unique d’une vierge seule. De même que dans sa génération céleste il serait impie de lui chercher une mère, de même dans sa génération terrestre ce serait un blasphème de lui chercher un père. Le Père a engendré sans écoulement de sa substance et la Vierge a enfanté sans connaître la corruption. Dieu n’a point souffert d’écoulement de sa substance, car il a engendré comme il convenait à un Dieu, et la Vierge n’a point connu la corruption lorsqu’elle enfantait, parce qu’elle a enfanté spirituellement. D’où il suit que sa génération céleste ne peut être expliquée par des paroles humaines et que sa venue dans le temps ne peut être le sujet de nos investigations. Je sais qu’une vierge a enfanté aujourd’hui, et je crois qu’un Dieu a engendré en dehors du temps ; mais j’ai appris que le mode de cette génération doit être honoré par le silence et ne peut être l’objet d’une curiosité indiscrète. Car, lorsqu’il s’agit de Dieu, il ne faut pas nous arrêter à la nature des choses, mais croire à la puissance de Celui qui agit. C’est une loi de la nature qu’une femme mette au monde après qu’elle a contracté mariage ; mais si une vierge, sans connaître le mariage, enfante et ensuite reste vierge, ceci est au-dessus de la nature. Que l’on scrute ce qui est conforme à la nature, j’y consens ; mais on doit honorer par le silence ce qui est au-dessus de la nature, non parce qu’il faut s’éloigner de tels sujets, mais parce qu’ils sont ineffables et dignes d’être célébrés autrement que par des paroles.

Pour aller + loin : la vidéo du jour – Chrétiens persécutés de par le monde (6 minutes)

2° Effort du jour : éviter caprices et mouvements d’humeur

3° Intentions de prière pour les mystères douloureux du chapelet :

  • 1ère dizaine : pour les personnes gravement affectées par la crise sanitaire et économique actuelle
  • 2ème dizaine : pour que nous retrouvions l’enthousiasme pour l’ascèse authentiquement chrétienne
  • 3ème dizaine : pour que les chefs soient humbles, n’oubliant pas qu’ils sont comptables de leur bon gouvernement
  • 4ème dizaine : pour les fidèles privés de sacrements là où ils sont
  • 5ème dizaine : pour les personnes qui approchent de la fin de leur vie, et qui vivront Noël dans l’autre monde

 

Rappel : La Fraternité Saint-Pierre vous propose cette année de participer à un grand parcours de l’Avent en famille pour mieux vivre ce temps liturgique en répondant à une énigme par jour. Cela a commencé le premier dimanche de l’Avent mais vous pouvez le rejoindre en cours de route (rendez-vous ICI).

Et maintenant, au travail !

« Et il vint dans toute la région du Jourdain, prêchant un baptême de repentir pour la rémission des péchés » Lc 3, 3

Partagez cette publication !

Les commentaires sont soumis à une modération. En savoir plus

FSSP Nantes

Inscrivez-vous sur notre annuaire !

Rejoignez les 328 autres abonné·es qui recoivent notre newsletter...

© 2020 Tous droits réservés | Conception : FSSP Nantes | Consulter les mentions légales

Allumer une bougie

Les abbés de la Fraternité vous propose d’allumer une bougie à votre place pour votre intention de prière. Choisissez le format de la bougie à allumer puis effectuez votre paiement. Votre intention sera ensuite envoyée à la Fraternité.

3 tailles de bougies sont disponibles, choisissez celle qui vous convient en cliquant sur les bougies ci-dessous. Le don est effectué en ligne via PayPal.
Vous pourrez écrire votre intention de prière dans le champ « Remarque » du formulaire de paiement.

Petite : 2 €

Moyenne : 5 €

Grande : 7 €

Vous souhaitez plutôt offrir une messe ? Rendez-vous sur la page dédiée !